Emplois recherchés

Ce que j’attends d'un emploi:

J’attends tout d’abord de pouvoir me sentir utile, rien n’est plus frustrant que de se sentir insignifiant et de perdre son temps dans sa profession. C’est pour cela que je n’ai pas peur de prendre des initiatives, mesurées cependant. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il me faut absolument un poste de manager. Je suis conscient que tous les maillons d’une entreprise sont nécessaires au bon fonctionnement de celle-ci, du manager aux employés en passant par les ouvriers, mais je souhaiterais simplement que mon travail soit reconnu !   Pour cela, je suis  prêt à m’investir à 200% et je n’hésiterais pas à donner de mon temps, même en dehors de mes heures de travail.

Ce que j'évite:

Les postes auxquels toute forme d’humour et  de sympathie sont proscrits. Tels que banquier ou pompe funèbre car ma spontanéité et  mon humour prennent généralement le dessus sur mon côté solennel.

Forcément, je ne serais pas à l’aise dans un poste pour lequel je me sentirais inutile et pour lequel je ne tirerais aucune satisfaction. D’expérience, je peux citer  le métier de « commercial » chez Hambourg-Mannheimer. Pour qui, vous n’êtes utiles QUE si vous rapportez le nombre de contrats nécessaires à vos supérieurs pour qu’ils se fassent bien voir et engrangeant beaucoup d’argent. Tout en sachant que du jour au lendemain, vous ne les intéresserez plus si vous n’êtes plus le meilleur vendeur !!!

Je ne me sentirais pas à l’aise non plus avec un travail pour lequel il faut être conditionné à penser à son boulot 7 jours/7 et 24h/24. Je peux, encore une fois, citer en exemple mon activité chez Hambourg-Mannheimer, pour laquelle il était obligatoire de sous-tirer des renseignements personnels sur toute nouvelle personne dont je faisais la connaissance.  Bien évidemment, on peut discuter de son travail et de ses produits, étant donné que cela occupe la majorité du temps, mais il ne faut pas que cela soit une obligation. Surtout lors de festivités et de marches folkloriques.

[Malgré quelques points négatifs, l’expérience de commercial chez Hambourg-Mannheimer à tout de même été très enrichissante et éducative]

Pour le reste je peux très bien gérer mon travail seul ou bien en équipe. Dans un bureau où sur le terrain…

Ce que je suis prêt à partager:

  • Ma ponctualité: Je mets un point d'honneur à être toujours à l'heure, tant pour dans le travail que dans la vie privée.
  • Mon imagination: Si je devais mettre en avant une de mes principale caractéristique, avec l’humour, ce serait bien mon imagination. J’ai une aisance particulière à sortir du cadre du concret. Ce qui est certainement du aux livres, au cinéma et aux jeux vidéos. 
  • Ma créativité: La créativité va de paire avec l'imagination. J'ai l'habitude de voir plus loin que le bout de mon nez et, ce qui me motive le plus est d'avoir des projets à concrétiser.
  • Mon calme: Je suis d'un tempérament "posé", je garde mon calme même lors de situations stressantes. Que ce soit envers des personnes ou envers mon travail.
  • Mon humour: Quoi de mieux pour apprécier sa vie, son travail, surmonter les épreuves...que de les enrober d'humour? Et pour cela, je suis l'un des plus grands adeptes et pratiquant du rire au quotidien! Une journée sans rire est une journée perdue.
  • Ma sociabilité: J'ai le contact facile avec les gens, ce qui va de paire avec mon humour en général.
  • Ma perspicacité: Etre perspicace est un comportement inné chez moi, j'ai horreur de m'arrêter à des préjugés, des réponses toutes faites et des voix sans issues. Tout obstacle peut être contourné si l'on élargit sa vision des choses.

Ce que je fais concrètement pour mon poste actuel:

Je gère le site internet de A à Z ainsi que les actions commerciales. de plus, je lui le bras droit du manager.

Ce que je faisais concrètement dans mon précédent job:

Je travaillais comme employé administratif au service des gardiens de la paix de Charleroi. Concrètement, ma tâche était d’établir les plannings prévisionnels et prestés des agents, de distribuer les chèques repas ainsi que la gestion et la distribution des chèques ALE, la gestion des mails et du téléphone. Cela comprenait la gestion des congés, des maladies, des heures supplémentaires, des prestations à récupérer… incluant les tâches administratives qui allaient de paire. J’étais le relais entre la direction, les agents, la police, les organisateurs d’évènements et la responsable financière et administrative. C’est pourquoi, lorsque mon contrat est arrivé à son terme (plan Rosetta), il a fallut, à plusieurs reprises, que je retourne dans les bureaux afin de prodiguer des informations complémentaires a mon cahier de notes (étant donner que le service n’était plus suffisamment bien géré depuis mon départ) et que j’explique le travail, , à ma remplaçante lorsqu’elle fut engagée.

J’avais donc une fonction qui demandait une gestion personnelle, mais aussi en équipe, et cela ne m’a jamais posé de problème. Que ce soit dans un cas comme dans l’autre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site